Prime Macron versée aux employés de la "deuxième ligne" : quels métiers concernés ?

·1 min de lecture

Le gouvernement avait promis un geste financier pour celles et ceux qui ont continué à travailler pendant le confinement. Un an après le début de la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19, voilà le moment de poser cartes sur table. Lundi 15 mars 2021, Jean Castex et Emmanuel Macron devraient aborder la question de la "prime Macron" et en définir tous les contours lors d'un sommet social tenu à Matignon. Les employés de supermarché, les livreurs, les aides à domicile, techniciens de bâtiment, gardiens, pharmaciens... pourraient se voir attribués une prime en échange de leur travail accompli pendant que le reste de la France était confiné à domicile. Selon Les Echos, les partenaires sociaux auraient déjà échangé vendredi 12 mars 2021 avec le cabinet de la ministre du Travail.

Comment cette prime fonctionne-t-elle ? Selon le président de la CFTC, Cyril Chabanier, les modalités exactes restent encore à définir. Cependant, la prime pourrait ressembler à un coup de pouce exonéré de charges et d'impôts. Un geste que le président de la République avait déjà fait envers une partie des Français en 2018 dans le contexte des manifestations des Gilets Jaunes. Cette prime exceptionnelle consistait en un versement dont le montant était décidé par l’employeur, plafonné à 1.000 euros. Comme l'avait annoncé Emmanuel Macron, ce "geste en faveur du pouvoir d'achat" était destiné aux personnes gagnant moins de trois fois le Smic. La "prime Macron" aux employés de "deuxième ligne" fonctionnera-t-elle (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite