Prince Andrew : l’ultime tentative de ses avocats pour lui épargner un procès

·1 min de lecture

Alors que le prince Andrew est accusé d’agressions sexuelles, ces avocats affirment avoir trouvé une irrégularité de procédure. 

Bien qu’il se soit fait le plus discret possible, au point de rester reclus à Balmoral pendant une partie de l’été, le prince Andrew est toujours au cœur du scandale de l’affaire Epstein. Accusé d’agressions sexuelles par Virginia Giuffre, le fils d’Elisabeth II pourrait prochainement être jugé devant un tribunal. Mais ses avocats viennent de tenter le tout pour le tout pour lui éviter un procès. 

A lire aussi : Scandale royal : le prince Andrew, de fils adoré d'Elizabeth II à trouble-fête de Buckingham

Une requête de cinq pages déposée par ses avocats

Le 4 janvier prochain, le juge Lewis Kaplan donnera sa décision concernant les accusations dont fait l’objet le fils d’Elisabeth II. L’affaire sera soit classée sans suite, soit jugée, ce qui conduirait le prince Andrew sur les bancs du tribunal. Face à cette échéance qui approche, l’équipe d’avocats engagée par l’ex de Sarah Ferguson se mobilise. Selon le « Daily Mail », ce mardi 28 décembre, ces derniers ont déposé une requête de cinq pages au tribunal de New York afin de démontrer que le jugement ne devrait pas avoir lieu en Amérique. Selon eux, Virginia Giuffre s’est déclarée citoyenne américaine, plus précisément de l’Etat du Colorado, mais ne le serait pas vraiment. Ils affirment que la plaignante vit en Australie, à Perth, avec son mari et ses enfants. « Des preuves récemment découvertes suggèrent que le tribunal n'a pas la compétence matérielle sur...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

VIDÉO - Meghan Markle sera-t-elle appelée à la barre des témoins dans le procès du prince Andrew ?

À lire aussi 

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles