Le prince Andrew a perdu ses titres militaires

·1 min de lecture
Le prince Andrew credit:Bang Showbiz
Le prince Andrew credit:Bang Showbiz

Ce jeudi 13 janvier, Buckingham Palace a annoncé via un communiqué que le fils cadet de la reine Elizabeth a perdu "ses affiliations militaires et ses parrainages royaux". La raison ? Le fils de la monarque britannique fait l'objet d'un procès au civil pour viol aux États-Unis.

Comme Harry en 2020 lorsque celui-ci a décidé de quitter la famille royale avec son épouse Meghan Markle, le prince Andrew ne pourra donc plus se faire appeler "son altesse royale", une décision de taille dont la reine l'a informé durant un entretient privé ce jeudi.

"Avec l'accord et l'approbation de la reine, les affiliations militaires et parrainages royaux du duc de York ont été rendus à la reine", explique le palais dans un communiqué laconique qui est paru en fin de journée.

Le prince détenait plus d'une quinzaine de titres militaires après avoir participé à la guerre des Malouines en tant que pilote d'hélicoptère en 1982.

Le viol dont a été accusé le prince Andrew remonte à 2001. Pour rappel, Virginia Giuffre, qui avait alors 17 ans, affirme que le prince Andrew l'a forcée à avoir des rapports avec lui dans le cadre du trafic géré par le tristement célèbre et défunt Jeffrey Epstein. Un procès au civil va donc potentiellement être ouvert en fin d'année contre le prince Andrew. Selon The Sun, le fils de la reine espère pouvoir mettre un terme à ce procès en parvenant à un accord financier hors du tribunal.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles