Le prince Andrew reclu à Balmoral : il serait « détendu » malgré la plainte qui le vise

·1 min de lecture

Malgré les accusations dirigées contre lui, le prince Andrew demeure serein depuis Balmoral, où il est retranché avec la reine. 

Le 9 août, Virginia Giuffre portait plainte contre le prince Andrew, accusé de l’avoir agressée sexuellement à trois reprises quand elle était mineure. Le fils de la reine Elisabeth II aurait été impliqué dans le réseau de trafic de mineures initié par Jeffrey Epstein et se serait trouvé sur l’île privée de Saint-James avec le milliardaire. Face aux accusations, l’homme de 61 ans avait déjà pris la parole dans une interview pour la BBC jugée « catastrophique », et dans laquelle il démentait activement les faits. Depuis, il s’est retiré de la vie publique, dans l’attente d’une décision de la justice.

Lire aussi >> Scandale royal : le prince Andrew, de fils adoré d’Elizabeth II à trouble-fête de Buckingham

Il laisse les rênes à ses avocats

D’après un ami proche du duc d’York, ce dernier ne serait pas inquiet quant à sa situation. À Balmoral, où il est retranché depuis début août, il laisserait son équipe juridique en charge de l’affaire. À tel point qu’il profiterait même de l’été en Ecosse : « Il est joyeux et détendu à Balmoral », déclare la source à « The Sun ». D’après ce proche, il serait bien entouré pour défendre son cas. « Son équipe juridique s'est toujours attendu à cela et s'est préparée en conséquence. Ses avocats lui ont conseillé de rester calme, de continuer à vivre et de suivre leurs conseils. » L’objectif, éviter un nouveau fiasco médiatique, similaire à celui de 2019....

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles