Prince Andrew : il reconnaît la plainte pour agression sexuelle à son encontre, une bataille juridique s'annonce

·1 min de lecture

Près d'un mois après le dépôt d'une plainte à son encontre pour agression sexuelle sur mineur le lundi 9 août 2021, le prince Andrew reconnait enfin être visé par une enquête. Comme le rapporte l'AFP le samedi 25 septembre 2021, le frère du prince Charles n'était pas présent lorsque la plainte de Virginia Giuffre, qui l'accuse de l'avoir agressée sexuellement lorsqu'elle avait 17 ans, lui avait été remise dans sa propriété de Windsor, le vendredi 27 août 2021.

Pour rappel, son avocat avait plaidé que les documents juridiques ne lui avaient pas été donnés comme il le fallait, puisqu'ils avaient été remis à un policier posté à son portail. Après dix jours de contestation, le père de Béatrice et Eugénie d'York a arrêté de pratiquer la politique de l'autruche, et a convenu avec ses avocats et son accusatrice que la plainte lui a officiellement et effectivement été remise le lundi 21 septembre 2021. D'après l'AFP, qui a pu parcourir des documents officiels, il a désormais jusqu'au vendredi 29 octobre 2021 pour y répondre.

Au Daily Mail le lundi 21 septembre 2021, Me Boies, l'avocat de Virginia Giuffre, a déclaré : "L'équipe juridique du prince Andrew est d'accord pour dire qu'ils ont bien été notifiés". "Théoriquement, l'horloge tourne. Malgré tout, il serait normal pour eux de demander, et pour nous d'accepter, un délai raisonnable afin de répondre à la plainte", a-t-il ajouté. Une source a révélé au tabloïd britannique que le duc d’York "prévoit de 'se battre' et d’utiliser cette (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles