Prince Charles et Camilla : leur supposé fils illégitime dévoile une photo troublante d’Elisabeth II

·2 min de lecture

Simon Dorante-Day est intimement convaincu d’être l’enfant illégitime du prince Charles et de sa seconde épouse, Camilla Parker Bowles. S’il amasse les preuves depuis plusieurs années, la dernière en date a une saveur particulière : il implique la reine d’Angleterre. Explications. 

Le prince William serait en réalité troisième dans l’ordre de succession au trône britannique. Aussi saugrenue soit-elle, c’est la théorie qu’avance un certain Simon Dorante-Day. Depuis plusieurs années, l’Australien âgé de 55 ans clame haut et fort être le fils illégitime du prince Charles et de Camilla Parker Bowles, sa seconde épouse. Et l’homme ne fait pas que de dire qu’il est le fruit d’un flirt adolescent entre le futur roi d’Angleterre et la duchesse de Cornouailles, il soutient également détenir des preuves. Aujourd’hui encore, il publiait un montage photos prenant directement pour cible Elisabeth II, puisque le visage de la reine était accolé à celui de son fils, pour appuyer la ressemblance entre le garçon et sa supposée arrière-grand-mère. « Comparaison intéressante », a-t-il écrit sous le post Facebook. Et les internautes ne crient pas à la supercherie, bien au contraire : « C’est le double de la reine », « Il a même son sourire ! », « La ressemblance est indéniable », s’exclament-ils sur la Toile.

À lire également >> Mariage royal : le prince Charles et Camilla Parker Bowles, les amants terribles

Il y a plus d'une « preuve » dans son sac

Mais ce montage n’est pas le seul élément sur lequel Simon Dorante-Day s’appuie. Cela fait des années qu’il récolte les preuves et enchaîne les récits. À commencer par un souvenir où l’Australien affirme avoir reçu plusieurs fois la visite d’une...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles