Le prince Charles et Camilla dans la tourmente : qui est cet homme qui prétend être leur fils illégitime ?

La famille royale britannique est à nouveau dans la tourmente... Lundi 27 janvier 2020, nos confrères australiens de New Idea ont publié une interview troublante de Simon Charles Dorante-Day. Cet Australien de 53 ans affirme être le fils caché du prince Charles et de la princesse Camilla... Originaire du Queensland, Simon Charles Dorante-Day déclare avoir été adopté par une "riche famille qui entretient des liens étroits avec la monarchie britannique. [...] Ma grand-mère, qui travaillait pour la reine, m'a dit sans tabou que j'étais le fils de Charles et Camilla à maintes reprises", précise-t-il, "Charles, Camilla et la reine ont passé des années à dissimuler la vérité, à éviter la vérité à mon sujet, mais c'est fini. Nous avons besoin de réponses."

⋙ Comment le prince William s’est organisé pour réunir le prince Charles et Camilla après la mort de Lady Di

Selon lui, sa conception serait survenue lorsque Charles et Camilla avaient respectivement 17 et 18 ans. Pour appuyer ses propos, Simon Charles Dorante-Day affirme avoir des éléments irréfutables. Il est persuadé de posséder les mêmes pommettes et dents que la famille Windsor mais aussi la même implantation de cheveux que la belle mère de William et Harry. Simon Charles Dorante-Day en est certain, Camilla l'aurait gardé jusqu'à l'âge de 18 mois avant de le confier à la fille d'un employé de confiance de la reine, pour une adoption. Déterminé à avoir des réponses concrètes à ces questions, Simon Charles Dorante-Day a décidé de mener cette affaire devant la Cour suprême "après trois ans de "querelles juridiques".

Le Megxit ? Un prétexte pour distraire l'opinion publique du vrai scandale

Cette étape, "la plus importante franchie jusqu'à présent", a d'abord été envisagée avec légèreté par la Cour de Queensland puis finalement a été "traitée avec sérieux" : "Quand j'ai déposé le dossier, le personnel de la Cour s'est moqué de moi et m'a bluffé. Mais quand ils ont dû l'étudier sérieusement, il (le dossier, ndlr) a été envoyé

(...) Cliquez ici pour voir la suite