Prince Charles : ce commentaire vache que lui a envoyé la reine Elizabeth II lorsqu'il est devenu papa

·2 min de lecture

Il y a bientôt 40 ans, le prince Charles devenait papa, en accueillant avec sa femme, Lady Diana, un petit William. Ce jour là, Elizabeth II avait eu des mots qui sont restés dans les annales de la famille royale.

La petite Lilibet Diana, fille de Meghan Markle et du prince Harry, est née le 4 juin dernier, et tandis que son baptême s'organise à Los Angeles, l'enfant pourrait ne pas rencontrer son arrière grand-mère, la reine Elizabeth II, avant 2022, et son jubilé de platine.

Ce qu'elle a dit à Charles, quand il est devenu papa

Et tandis que les fans de la famille royale s'interrogent sur une future réunion, un article du Daily Express, publié initialement en 2014 refait surface. Il raconte les mots très durs (mais très justes) qu'avait eu la reine à l'égard de son fils, au moment où il est devenu papa.

Marié à Diana Spencer, en juillet 1981, le prince Charles avait accueilli son dauphin, le 21 juin 1982. Le prince William avait alors vu le jour au St. Mary's Hospital de Paddington. La correspondante royale Camilla Tominey rapporte que le papa en a été très remué, comme il l'a écrit à sa cousine, Patricia Mountbatten.

Il a expliqué à propos de l'accouchement de Diana, auquel il a assisté que ce fut «une expérience étonnante et qui a signifié plus pour moi que je n'aurais pu l'imaginer». La reine, elle, fut beaucoup plus terre à terre en rencontrant son petit fils. Elle aurait taquiné : «Dieu merci, il n'a pas les oreilles de son père».

Un tacle que Charles a ajouté à celui de son père, le prince Philip, qui l'avait décrit à sa naissance comme un «pudding aux prunes». Quelques années plus tard, en découvrant le visage...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles