Le prince Charles prêt à contrôler les dépenses excessives de la famille royale

·1 min de lecture

On le sait : la famille royale d’Angleterre a mauvaise réputation en ce qui concerne la gestion de l’argent. Un peu trop économes, voire pingres, les Windsor auraient une véritable obsession avec tout ce qui est pécuniaire. Mais il se pourrait que les choses deviennent encore plus compliquées une fois que le prince Charles montera sur le trône. Le premier héritier de la reine Elizabeth II serait encore plus radin que son illustre mère. D’ailleurs, une de ses décisions les plus récentes va dans ce sens. Selon l’experte royale Angela Levin, qui s’est exprimée sur talkRADIO le lundi 26 avril 2021, la famille royale à proprement parler ne compterait aujourd’hui plus que sept membres. En effet, après le départ du prince Harry et de Meghan Markle, le noyau dur de la Couronne - outre la Reine - n'est aujourd’hui constitué que du prince Charles et Camilla Parker-Bowles, la princesse Anne, le prince William et son épouse Kate Middleton, ainsi que le prince Edouard et son épouse Sophie de Wessex.

"Le prince Charles souhaitait depuis très longtemps réduire les effectifs de la monarchie pour réduire les coûts et faire en sorte que les gens méritent l'argent qu'ils ont obtenu de la part du contribuable", a déclaré l'autrice de nombreux ouvrages sur la famille royale. Selon elle, cette décision aurait même trouvé son origine dans ce que la presse britannique a appelé le Megxit : "J'imagine que cela pourrait être le moment où Harry et Meghan seront abandonnés par la famille royale. Il veut changer, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite