Le prince Harry affirme que son autobiographie ne vise pas à couper pas les ponts avec la famille royale

Le prince Harry s'est confié sur l'écriture de sa nouvelle autobiographie, Le Suppléant.

Dans une interview pour ITV diffusée au Royaume-Uni dimanche (8 jan. 23), le duc de Sussex a expliqué comment la publication de ses nouveaux mémoires pourrait affecter ses relations avec le reste de la famille royale britannique. Son livre sera publié le 10 janvier, près de trois ans après que lui et sa femme Meghan, duchesse de Sussex, se sont retirés de leurs fonctions en 2023.

Dans son interview, il a qualifié l'achèvement de ses mémoires de « soulagement » et a pris conscience de la façon dont son ouverture pourrait toucher sa famille en Angleterre. « Je ne vois pas en quoi l'honnêteté coupe les ponts, a-t-il commenté. Je ne vois pas comment garder le silence va améliorer les choses. »

Il a poursuivi : « (Après) 38 ans où mon histoire a été racontée par tant de personnes différentes avec une perspective et une distorsion intentionnelles, (j'ai) senti que (c'était) le bon moment pour prendre possession de mon histoire et de la raconter moi-même. »

« Je ne pense pas que si je faisais encore partie de l'institution, j'aurais eu cette chance… Je suis vraiment très reconnaissant d'avoir eu l'occasion de raconter mon histoire parce que c'est à moi de la raconter », a-t-il ajouté.

Lorsqu'on lui a demandé ce que son père le roi Charles III ou son frère le prince William pourraient penser du livre, il a affirmé qu'il n'était pas destiné à « leur nuire ou à leur faire du mal ». Le prince Harry a cependant indiqué qu'il avait inclus des histoires personnelles qui pourraient les présenter sous un jour négatif parce que « la vérité est quelque chose sur laquelle (il doit) s'appuyer ».