Le prince Harry et Meghan Markle : pourquoi ne risque-t-on pas de voir leur fille Lilibet de sitôt ?

·2 min de lecture

Trois jours après la naissance de la fille du prince Harry et de Meghan Markle, la question est sur toutes les lèvres : quand pourra-t-on découvrir le visage de la petite Lilibet Diana ?

S’ils avaient dévoilé le visage de leur fils Archie deux jours après sa naissance, le prince Harry et Meghan Markle devraient être plus discrets en ce qui concerne leur fille Lilibet Diana. Le monde entier semble déjà touché par le choix du prénom donné à la sœur cadette d’Archie, un hommage à deux femmes d’exception : la reine Elisabeth II et Lady Di. Prochaine étape, la photo officielle du nouveau-né, née le 4 juin. Malheureusement, celle-ci ne devrait pas montrer le bout de son nez de sitôt. D’après le journaliste royal Omid Scobie, il est inutile de nourrir de faux espoirs : « Le couple, qui ne partagera pas de photo pour le moment, est désormais en congé parental », commente le proche des Sussex sur Twitter. Mais alors, quand pourra-t-on s’extasier sur l’adorable visage de Lilibet ?

Lire aussi : Mariage royal : Meghan et Harry, les rebelles adorés et détestés

Ils n’ont plus d’obligations royales

C’est simple, le prince Harry et Meghan Markle font tout pour protéger leur famille. Installés en Californie depuis un an, ils ont officiellement quitté la famille royale et perdu leurs titres. Qu’est-ce que cela change ? Le couple n’est ainsi plus contraint de répondre aux obligations royales, telles que la diffusion d’un portrait officiel de ses enfants après leur naissance. Archie, comme ses cousins Louis, George et Charlotte, est apparu dans les bras de sa mère face à des centaines de journalistes. Sur le perron de...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles