Prince Harry retrouve Meghan Markle au Canada avant le Megxit : une page se tourne

L’heure des retrouvailles a enfin sonné pour Meghan Markle et le prince Harry. Le 31 mars prochain, le couple sera libéré de ses obligations royales. À la suite de ce que les Anglais ont baptisé le Megxit, le duo le plus sulfureux de Grande-Bretagne n’aura plus de compte à rendre à la couronne. En attendant le grand jour, les parents du petit Archie ont tenu à respecter leurs derniers engagements officiels.

Alors qu’ils ont désormais élu domicile au Canada, l’ex-actrice et le petit-frère de William sont retournés en Angleterre où ils ont notamment été aperçus aux Endeavour Fund Awards ou encore à la journée du Commonwealth, le lundi 9 mars 2020. Mais avant d'être officiellement une famille libérée de toutes contraintes royales, le prince Harry a dû rester outre-Manche pour assurer plusieurs missions et réunions alors que sa belle était déjà partie rejoindre leur premier enfant resté outre-Atlantique.

"Le couple et leur fils Archie ne reviendront probablement jamais vivre au Royaume-Uni”

Une distance de courte durée puisque, selon nos confrères de The Express, Harry s’est envolé pour le Canada, ce samedi 14 mars 2020. Celui à qui l’on a récemment reproché de prendre des compagnies coûteuses et autres jets pour ses déplacements était à bord d’un vol commercial. Est-ce le signe que sa vie loin des Windsor s'annonce moins faste et luxueuse ?

En attendant l’officialisation de leur séparation avec la famille royale, la fermeture du bureau des Sussex à Buckingham palace a marqué la rupture. “C'est le signe le plus sûr que le couple et leur fils Archie ne reviendront probablement jamais vivre au Royaume-Uni”, a analysé Rebecca English, correspondante royale pour le tabloïd Daily Mail. Très prochainement, Harry sera dépouillé de ses distinctions militaires et la marque Sussex Royal lui sera interdite, ainsi qu’à Meghan Markle. De son côté, la jeune maman planche déjà sur la suite de sa carrière de comédienne. Il ne reste plus qu’à savoir si Hollywood est prêt à accueillir l’ex

(...) Cliquez ici pour voir la suite