Prince Philip : pourquoi son testament va rester secret ?

·1 min de lecture

Le testament du prince Philip, décédé à l’âge de 99 ans, le 9 avril dernier, doit rester privé pendant 90 ans, selon la Haute Cour. 

Le 9 avril dernier, le prince Philip s’est éteint à l’âge de 99 ans, laissant dernière lui la reine Elisabeth II avec laquelle il était marié depuis 73 ans. Cinq mois après sa disparition, une décision importante a été prise, jeudi 16 septembre, concernant son testament. Le juge Andrew McFarlane a ordonné, devant la Haute Cour de Grande-Bretagne que celui-ci reste scellé pendant 90 ans afin de protéger la « dignité » de la reine en raison de son rôle constitutionnel, comme le relaye « The Guardian ».

Scellé pendant 90 ans

« J’ai considéré qu’en raison de la position constitutionnelle de la souveraine, qu’il était approprié de suivre une procédure spéciale concernant les testaments royaux », a déclaré le juge. Selon lui, « il est nécessaire de renforcer la protection accordée à la vie privée de ce groupe d’individus afin de préserver la dignité du souverain et des membres de sa famille ». Il a également précisé « qu’il n’avait ni vu ni été informé du contenu du testament de Philip, à l’exception de la date de son exécution et de l’identité de l’exécuteur désigné ».

Cette décision fait partie des coutumes lors du décès d’un membre éminent de la famille royale. Depuis plus d'un siècle, une demande de scellement des testaments est déposée auprès de la Haute Cour. Ceux-ci ne peuvent donc pas être ouverts comme le serait normalement un testament. Andrew McFarlane a fait savoir que des décisions...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles