Le prince Philip dans The Crown : le vrai et le faux

Lydia Menez
·2 min de lecture

La série Netflix a retracé une grande partie de la vie du duc d’Édimbourg, de son mariage à la reine jusqu’aux années 80, abordant ses relations de couple, son rôle de père et celui de prince consort. Où est le vrai et où sont les exagérations dans « The Crown » ? On a posé la question à Joffrey Ricome, co-auteur de « The Crown le vrai du faux ».  

Le vrai... 

1. Il adorait faire la fête plus jeune  

Lors des premières saisons, on découvre un prince Philip qui aime festoyer, notamment au Thursday Club, une adresse branchée et intime de Londres. Ce lieu a réellement existé et il a été prouvé que le duc d’Edimbourg le fréquentait régulièrement. Nuance cependant : « c’était plus plan-plan que dans la série. C’était juste un endroit où les hommes se retrouvaient pour fumer des cigares et boire de la bière », résume Joffrey Ricome.  

Lire aussi >> Couple royal : Elizabeth II et le prince Philip, les inséparables

2. Le concours de barbe lors de la croisière a bien eu lieu  

Dans la deuxième saison, le prince Philip revient de ses quatre mois de croisière en arborant une barbe bien plus fournie qu’auparavant, suite à un concours avec ses coéquipiers. « Ce pari est en effet réel, les archives le prouvent. » En revanche, aucune trace de débauche n'a été constaté à bord du Britannia, venant contredire la série.  

3. Il était très dur avec le prince Charles  

La saison trois se concentre sur l’éducation du prince Charles, destiné à la couronne. Le duc d’Edimbourg l’oblige à suivre sa scolarité au sein de son ancienne école, la prestigieuse Gordonstoun School, aux méthodes éducatives strictes. « Il ne faisait aucun cadeau à son fils, qui était de nature timide et introvertie, contrairement à lui. Il a vraiment eu le dernier mot sur son éducation »,...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi