Le prince William en costume de Spider-Man ? Cette plaisanterie de Kate Middleton sur son époux

·1 min de lecture

La duchesse de Cambridge a profité d’un appel officiel pour se livrer à quelques plaisanteries. Dans le viseur ? Le prince William, qui pourrait revêtir la tenue de l’homme araignée.

Qui a dit que plaisanterie et titre de duchesse étaient deux choses inconciliables ? En novembre dernier, un article de « The Mail on Sunday » prouvait l’exact contraire : Kate Middleton, lors de sa rencontre avec le prince William, l’aurait certes séduit grâce à son raffinement presque inné, mais aussi (et surtout) grâce à son « humour grivois ». Et en ce début de semaine, la duchesse de Cambridge confirme encore une fois que l’humour lui est inhérent, comme il est aussi le ciment de son couple. C’est en effet pendant un appel officiel d’octobre dernier – retransmis ce lundi par « People » – qu’elle aurait plaisanté au sujet de son mari, en évoquant un costume de Spider-Man qu’elle pourrait lui offrir.

À lire également >> Mariage royal : le prince William et Kate Middleton, le conte de fées

Le concours de photos Hold Still 

Cette conversation avait eu lieu à l’occasion du concours de photos Hold Still, que Kate Middleton avait lancé cet automne. Elle avait appelé les finalistes pour qu’ils racontent l’histoire dissimulée derrière leurs photographies. Jason Baird, qu’elle a alors au bout du fil, est un professeur d’arts martiaux qui a troqué le kimono pour la panoplie Spider-Man. Lors du confinement, dans les rues anglaises, il enchaînait les figures en déguisement d’homme araignée pour faire sourire les enfants, en cette période peu encline à l’émerveillement. Le cliché est capturé, le succès garanti....

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

Ce contenu peut également vous intéresser :

 A lire aussi 

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles