Prince William : ses révélations choc sur sa dépression

·1 min de lecture

Le prince William s’est confié, le 5 décembre dernier, sur sa santé mentale et la période de dépression dont il a souffert.

Le 25 novembre dernier, le prince William, fils aîné de Lady Diana, s’était déjà confié sur ses problèmes de santé mentale lorsqu’il était pilote. Il avait alors prononcé un discours poignant lors du symposium sur la santé mentale dans les services d’urgence et de secours. Il déclarait : « J’ai dû m’éloigner parce que je m’impliquais trop. » Il expliquait avoir eu du mal à gérer le stress et la pression du métier. Mais ce 5 décembre, dans le podcast « Prince William : Time to Walk », le fils du prince Charles se dévoile et affirme avoir souffert de dépression.  

Un événement marquant

Pour comprendre ce qui a causé la dépression du petit-fils de la reine, il faut remonter le temps jusqu’en 2017, selon le « Daily Mail ». Le prince William est alors pilote d’hélicoptère pour le service ambulancier aérien. Ce jour-là, il doit secourir un petit garçon de cinq ans, Bobby Hughes, gravement blessé dans un accident. « Il est immédiatement apparu que cette jeune personne était en difficulté, car elle avait malheureusement été heurtée par une voiture. Et bien sûr, il y a des choses qu'on ne veut pas vraiment voir. Mais tout ce qui nous préoccupait à l'époque, c'était de soigner ce garçon », raconte le prince dans le podcast. Il ne le sait pas encore au moment des faits, mais cette intervention va transformer sa vie à jamais. « Les parents étaient hystériques... Ils criaient, ils pleuraient, ils ne savaient que...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles