Princesse Beatrice, future maman radieuse dans les tribunes de Wimbledon

La princesse Beatrice donnera naissance à son premier enfant à l’automne prochain, avec son époux Edoardo Mapelli Mozzi.Il est le rendez-vous incontournable pour les amateurs de balles jaunes. Depuis le 28 juin dernier, les grands noms du tennis s’affrontent au cours du célèbre tournoi de Wimbledon, à Londres, non sans déplaire à la famille royale britannique. Alors que Kate Middleton s’offrait un retour remarqué dans les tribunes du Grand Chelem la semaine dernière, la princesse Beatrice assistait à son premier match de l’année, ce jeudi 8 juillet. Enceinte de son premier enfant – elle a annoncé sa grossesse en mai dernier, via un communiqué officiel – la fille aînée du prince Andrew et de Sarah Ferguson savourait un moment à deux avec son époux Edoardo Mapelli Mozzi, elle qui découvrira les joies de la maternité à l’automne prochain. Habillée d’une longue robe immaculée à pois noirs, la sœur d’Eugenie d’York attirait tous les regards.Lire aussi : Mariage royal : Beatrice d’York et Edoardo Mapelli Mozzi, de l’amitié à la passion royaleZara et Mike Tindall, complices en tribunesLa princesse Beatrice n’était pas la seule tête couronnée à s’offrir une apparition remarquée à Wimbledon ce jeudi. À quelques mètres d’elle se trouvait en effet Sophie de Wessex, l’épouse du prince Edward et belle-fille de la reine Elisabeth II. Tandis que la veille, Zara Tindall faisait elle aussi le déplacement à Londres avec son époux Mike Tindall. Heureux parents de trois enfants, les deux époux multipliaient les éclats de rire en tribunes. Elle dans une robe bleu marine à rayures, lui dans une élégante veste de costume. Preuve que le bonheur est toujours au rendez-vous, dix ans après leur union dans l’église de Canongate Kirk, à Edimbourg. Découvrez toutes les photos.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles