Ce printemps, on ne se passe plus de l'imprimé Vichy !

Kahina Boudjidj
·2 min de lecture

Rétro à souhait, l’imprimé Vichy revient colorer nos tenues de ses petits carrés pour un résultat de toute beauté. Réservé initialement aux arts de la table, on l’inclut volontiers dans nos armoires.

Quand on pense à l’imprimé Vichy, on visualise directement la bâche à carreaux rose et blanc de l'enseigne Tati. Cette dernière avait d’ailleurs été une source d’inspiration pour le célèbre couturier Azzedine Alaïa qui avait, à l’époque, demandé à Tati sa toile à bâche pour créer les pièces de sa nouvelle collection. Il avait proposé, en échange, de dessiner pour l’enseigne mythique de Barbès et ce sans contrepartie financière, un sac, un t-shirt et des espadrilles qui s’étaient vendus comme des petits pains !

Des arts de la table à nos armoires

Le tissu Vichy était autrefois utilisé pour les tabliers, les torchons et nappes de pique-nique. On le retrouve encore aujourd’hui imprimé sur le papier dont se sert le boucher pour emballer la viande ou sur le couvercle des pots de confiture Bonne-Maman. Cet imprimé revient aussi en force niveau déco, avec de nombreux vases très tendance. Mais on ne pourrait pas vous parler du Vichy, sans mentionner son impact sur la mode. On pense notamment à Brigitte Bardot qui l’a popularisé à les fin des années 1950 en couverture du magazine Elle et lors de son mariage, où elle a choisi de porter une robe à imprimé Vichy dessinée par le couturier Jacques Esterel.

On a interêt à se tenir à carreaux

Cette toile de coton à carreaux se décline dans différents coloris dont les plus communs sont le rose, le noir ou encore le bleu. Et cette année le Vichy revient...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi