Priscilla Majani : de la prison requise en appel contre cette mère accusée d’avoir enlevé son enfant

Pixabay/ErikaWittlieb

La justice a tranché ! Après onze ans de fuite, Priscilla Majani a été condamnée devant la cour d’appel d’Aix-en-Provence, mercredi 23 novembre 2022, à cinq ans de prison dont quatre fermes pour soustraction et dénonciations calomnieuse et mensongère envers son ex-mari. Accusant celui-ci d’avoir violé leur fille, Camille Chauvet, cette mère avait enlevé sa fille pendant onze ans. Comme l’a rapporté le Figaro, l'avocat général Jean-Louis Persico a souligné l'importance du "traumatisme de la fille" de Priscilla Majani et d’Alain Chauvet, résultat d’une "séparation particulièrement conflictuelle." Vendredi 16 septembre 2022, le procureur avait déjà déclaré : "Vous avez méticuleusement préparé votre fuite, utilisé des téléphones dédiés, vendu votre voiture et soldé votre crédit immobilier. Vous n’avez aucune circonstance atténuante." Le même jour, dans les colonnes du Parisien, Me Olivier Ferri, l’avocat d’Alain Chauvet, avait estimé : "Mon client a été bouffé, détruit, l’estomac en vrac et le sommeil fuyant, pollué par cette inquiétude lancinante de penser que sa fille est morte."

Lundi 14 mars 2022, Var Matin avait dévoilé que Camille Chauvet avait enfin été retrouvée par les autorités. Le lendemain, le père de celle-ci, Alain, avait apporté un témoignage déchirant dans les colonnes du Parisien. "Progressivement, je me suis convaincu qu'elle était décédée. Je me disais que sa mère l'avait tuée, avant de se donner elle-même la mort. C'est comme si j'avais dû faire son deuil. J'avais (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite