Prise de médicaments : quels sont les aliments à éviter ?

Les Français sont des gros consommateurs de médicaments. Mais s’ils sont prompts à recourir aux pilules, gélules et autres comprimés, ils ignorent souvent que ce qu’ils mangent et boivent est susceptible d’avoir une influence sur l’effet de ces derniers. Certains aliments freinent la métabolisation des molécules, minorent leur action ou plus rarement la décuplent, augmentant par ce biais les manifestations iatrogènes, l’apparition de nouveaux symptômes, différents de ceux que le médicament est censé soigner ! Dans cette relation pas toujours harmonieuse, certains traitements peuvent aussi aiguiser (excessivement) l’appétit ou modifier les sensations gustatives. Focus sur ces mariages à fuir.

Avec eux, l'efficacité des traitements déguste !

Peu caloriques et sains, les choux-fleurs, brocolis et autres choux kale ou de Bruxelles se font une place de choix dans nos menus, tout particulièrement en automne et en hiver. Mais il existe des circonstances dans lesquelles il convient de les fréquenter avec précaution. C’est le cas lorsque l’on prend des anticoagulants antivitamine K. "Si on amène à l’excès dans l’alimentation des mets qui sont riches en vitamine K, cela neutralise l’effet du médicament. Attention, cela ne veut pas dire qu’ils sont, dans cette situation, complètement interdits. Il faut simplement être raisonnable sur les quantités. Dans le cadre d’un régime équilibré et varié, il n’y a pas de risque", précise Yohan Audurier, pharmacien. Pour la même raison, pas de "cure" d’épinards, d’asperges ou d’avocats.

Quant au pamplemousse, on le déconseille dans le cas de la prise de médicaments contre l’hypercholestérolémie tels que la simvastatine ou l'atorvastatine car cela empêche notre enzyme CYP3A4 de dégrader ce médicament. Cet agrume est également peu compatible avec des immunosuppresseurs comme la ciclosporine ou le tacrolimus, l’ivabradine, employée contre l’arythmie cardiaque, le docétaxel, un anticancéreux, ou la sertraline, un antidépresseur. Gare aussi au millepertuis,

(...) Cliquez ici pour voir la suite