Le prix Albert-Londres décerné à la journaliste franco-libanaise Caroline Hayet

·1 min de lecture

Le 83e prix Albert Londres, le plus prestigieux du journalisme francophone, a été remis lundi à la journaliste franco-libanaise Caroline Hayek du quotidien francophone L'Orient-Le Jour pour une série de reportages sur le Liban. Le palmarès 2021 du Prix est marqué par la thématique de l'injustice, "matière première des reportages soumis au jury", que "le journalisme transforme en colère", souligne l'association Albert Londres dans un communiqué.

>> Retrouvez les journaux des médias tous les matins à 9h10 sur Europe 1 ainsi qu’en replay et en podcast ici

"Promenade dans un Beyrouth en déliquescence""Les premiers jours du reste de leur vie" ou "Ils ont fui la guerre en Syrie... ils sont morts dans les explosions de Beyrouth" : cette "série d'articles aux titres évocateurs emmène le lecteur au bout de l'humanité", salue l'organisme. La récompense reçue par Caroline Hayek, à L'Orient-Le Jour depuis 2014, met également à l'honneur le quotidien libanais francophone lancé en 1924, "ouvert sur les enjeux du monde et soucieux de faire comprendre ce qui se passe au coin de la rue Hamra", ajoute-t-il.

"Cela nous donne de l'espoir"

"Les journaux sont en train de mourir au Liban et L'Orient-Le Jour fait tout pour résister. Pour toute la rédaction, [ce prix] est encourageant, cela nous donne de l'espoir", a déclaré Caroline Hayek qui est également chroniqueuse pour la RTBF et correspondante pour L'Express.

Pour le directeur de L'Orient-Le Jour Michel Helou, "ce prix a une saveur uniq...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles