Prix des carburants : Xavier Bertrand accuse Bruno Le Maire de « récolter un pactole »

Avant sa convocation mardi au ministère de la Transition énergétique, TotalEnergies a annoncé maintenir le plafonnement des prix des carburants à 1,99 euro par litre au-delà de la fin de l'année 2023. Pour lutter contre l'inflation des prix de l'énergie, Xavier Bertrand, président du conseil régional des Hauts-de-France, a appelé de son côté le gouvernement à mettre en place une réduction de 15 à 20 centimes par litre pour tous les citoyens et a essuyé une fin de non-recevoir. Jeudi matin, dans une interview donnée sur Europe 1-CNews, Xavier Bertrand a accusé le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire, de « récolter un pactole » à travers les recettes fiscales dues à l'augmentation du prix du pétrole. Il a souligné que l'État devrait rendre cet argent aux Français, et que cela équivaudrait à une augmentation des impôts, s'il s'y refusait.

« Quand le pétrole augmente, l'État voit ses recettes fiscales gonfler. Si encore, j'avais un ministre de l'Économie et des Finances avec un esprit de responsabilité qui dirait "Oui, c'est vrai, on s'enrichit plus que prévu, mais je garde cette somme pour désendetter le pays"... Mais là, il n'assume pas ! », a-t-il dénoncé avant de poursuivre : « Quelles sont les recettes fiscales en plus ? Parce que quand vous avez des recettes fiscales en plus, quand vous avez un pactole, ce que vous devez faire, c'est le rendre aux Français, ou alors ça s'appelle une augmentation des impôts. »

À lire aussi Inflation : Fabien Roussel incite à « ré...


Lire la suite sur LeJDD