Prix du gaz en baisse : pourquoi votre facture ne baisse pas pour autant !

IStock/Chepko

Le prix du gaz n’a jamais été aussi bas depuis le début du conflit en Ukraine. Sur le marché, celui-ci avoisine les 73 euros le mégawattheure soit environ de cinq fois moins que cet été où il avait dépassé les 340 euros. Ce phénomène se traduit par la baisse drastique de la consommation en France et des plans de sobriété mis en place par le gouvernement. Néanmoins, les Français ne voient pas réduire leur facture d'électricité. Pour quelles raisons ?

Découvrez les bons gestes pour faire des économies et baisser votre facture d'énergie !

Thierry Bros, spécialiste de l’énergie, interrogé au micro d'Europe 1 ce mardi 3 janvier 2023 expliquait : "Quand on est résidentiel, on utilise du gaz qui a été mis en stock cet été. Donc les industriels l’ont acheté cher, et vont nous le vendre cher cet hiver. Ajoutez à cela que le prix du gaz parait moins cher sur les marchés, mais il est encore plus cher que sur notre facture".

En effet, une baisse d'au moins 50 % des prix des tarifs du gaz serait nécessaire pour que le prix du marché rejoigne celui de vos factures de gaz. La fin de l'approvisionnement en gaz russe pourrait favoriser considérablement les prix à la hausse.

Pour Anna Creti, directrice scientifique de la chaire Économie du gaz naturel, interrogée par Ouest France ce jeudi 19 janvier 2023 : "Les factures ne sont pas le reflet du cours du gaz au jour le jour. On a décidé d’avoir des systèmes de protection, qui protègent les consommateurs des fluctuations du cours du gaz. Les factures (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite