Prix Top Santé : 3 questions à Amplifon

·1 min de lecture

L’accès à une solution auditive dès les tout premiers signes est donc un enjeu de santé publique. C'est pourquoi cette nouvelle réforme apporte de nouvelles garanties aux patients qui connaissent d’éventuels problèmes d’audition : d’une part sur le prix des appareils, et de l’autre sur le contenu des prestations de la part des prothésistes. Désormais, les solutions auditives de classe I, (les appareils auditifs d’entrée de gamme) sont totalement remboursés par la sécurité sociale et les mutuelles. En ce qui concerne les prestations, les distributeurs sont désormais obligés de proposer une période d’essai d’un mois ainsi que plusieurs rendez-vous de suivi tout au long de la durée de vie des appareils auditifs. Amaury Dutreil, directeur général chez Amplifon qui nous explique comment la marque accueille ces changements

1/ Pourquoi la réforme 100% Santé est-elle importante ?

En France, les malentendants équipés ne représentent que 40% de la population qui souffre de troubles de l’audition. Nous constatons donc un taux d’équipement assez faible, dû le plus souvent à un coût d’appareillage trop élevé. Pourtant les troubles de l’audition sont un véritable enjeu de santé publique, notamment à l’entrée du troisième âge. Ces troubles accentuent des problématiques graves : l’isolement, l’accélération de la dépendance, la dépression, le déclin cognitif… Mais aussi la démence ou la maladie d’Alzheimer. L’amélioration (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Prix Top Santé : 3 questions à Asepta
Prix Top Santé : 3 questions à LMP Santé
Prix Top Santé : 3 questions à Solgar
Prix Top Santé : 3 questions à Vitalco
Prix Top Santé : 3 questions à Ducray