Probiotiques : l'avenir de la cosmétique ?

Sophie Goldfarb

Une nouvelle génération de soins se prépare, qui cible le microbiome de la peau pour préserver son éclat et sa jeunesse, ou lutter contre ses déséquilibres. Des pros nous expliquent l'importance des probiotiques. 

 « Il faut repenser qui nous sommes en tant qu'humains. Chacun de nous est en fait une communauté, constituée à 50 % de cellules humaines et à 50 % de micro-organismes. » Cette phrase est de Richard Gallo, président du service dermatologie à l'université de Californie de San Diego. Écosystème vivant et invisible, le microbiome fait en effet partie de notre identité et nous est propre, au même titre que notre ADN, avec lequel il est en symbiose. Une découverte fondamentale qui amène à changer de paradigme. Selon le scientifique, « il y a vingt ans, on savait que les virus et les bactéries causaient des maladies. On sait maintenant que c'est aussi de l'équilibre du microbiome cutané que dépend la santé de la peau ». Pour la cosmétique, c'est une révolution.

Quelles sont les conséquences d'un déséquilibre du microbiome cutané ?

On sait désormais qu' eczéma et acné, notamment, sont causés par des perturbations sans doute engendrées ou accentuées par ce qui caractérise notre vie postindustrielle : pollution, prise de médicaments, stress, UV, hygiène excessive ou conservateurs. Une étude réalisée par le professeur Lee, de Hongkong, sur 204 femmes vivant dans deux villes chinoises, l'une très polluée, l'autre beaucoup moins, a ainsi montré que le microbiome de femmes vivant en milieu très pollué ressemblait fortement à celui de femmes nettement plus âgées.

Pourquoi soigner son microbiome renforce la peau ?

« Le microbiome protège :...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi