Procès de Johnny Depp : Elon Musk et James Franco renoncent à témoigner en faveur d'Amber Heard

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Depuis le 11 avril dernier, le procès qui oppose Johnny Depp à Amber Heard fait les gros titres de la presse du monde entier.

Il faut dire que ce procès en diffamation est le théâtre de nombreuses révélations, de témoignages glaçants et de rebondissements. C’est ainsi que, cette semaine, Johnny Depp a fait témoigner une psychologue au sujet des troubles psychologiques supposés de son ancienne campagne et qu’il a révélé une vidéo dans laquelle on peut voir Amber Heard très proche du milliardaire Elon Musk, cela alors qu’elle était encore mariée à l’ancienne star de « Pirate des Caraïbes ».

Lire aussi >> Couple de légende : Johnny Depp et Vanessa Paradis, un coup de foudre prémédité

Deux soutiens d’Amber Heard abandonnent

Si elle n’a pas encore témoigné devant le tribunal, Amber Heard pensait pouvoir compter sur le soutien d’Elon Musk. Malheureusement, le nouveau propriétaire de Twitter a fait savoir qu’il ne viendrait finalement pas témoigner, sans doute inquiet des révélations qui pourraient être faites à son sujet et de l’impact que cela aurait sur Amber Heard. Son avocat n’a cependant pas justifié ce revirement de situation.

Mais le milliardaire n’est pas le seul témoin d’Amber Heard a renoncer. C’est aussi le cas de l’acteur James Franco. Cité par la comédienne comme témoin car il aurait vu des blessures durant un tournage, l’acteur ne devrait finalement pas témoigner non plus.

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

VIDÉO - "Ecchymoses, coin de lèvre gonflé..." : l'ex-garde du corps de Johnny Depp charge Amber Heard !

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles