Procès du père Preynat : qui est François Devaux, celui qui a brisé le silence ?

Ondine Debré

Il a brisé le silence. François Devaux est à l'origine de la plainte contre le père Preynat dont le procès qui devait s'ouvrir ce 13 janvier est reporté à mardi (en raison de la grève des avocats, ndlr). Rencontre.       

Depuis quatre ans, François Devaux, grand gaillard au verbe fluide et au regard attentif, a mis sa vie entre parenthèses. Il dirige, avec d'autres, l'association La Parole libérée, qui soutient les victimes du père Bernard Preynat, accusé d'abus sexuels sur plus de 80 scouts. Quand il ne consacre pas son temps à la cause, François Devaux cherche la paix à quelques kilomètres de la colline de Fourvière, dans la beauté des monts du Lyonnais, à l'abri du tumulte de la ville. Une vie heureuse malgré le traumatisme de l'enfance, et grâce à la force d'une femme qui l'épaule depuis le début, mais « souhaitant rester en retrait », précise le père de famille, qui jongle aujourd'hui entre son métier de maître d'œuvre, sa vie privée et ce qui est devenu son combat. « Quand on se lance sur ce chemin, il faut accepter de faire tapis, de prendre des risques familiaux énormes. J'ai failli cramer ma relation avec mon frère [qui trouve que ça fait trop de bruit, ndlr] », explique François Devaux.

"Je ne fais pas ça par passion, mais par responsabilité." François Devaux, de l'association La Parole Libérée.

À l'approche du procès de Bernard Preynat, qui débute à Lyon le 13 janvier, l'ancien scout traverse une forte zone de turbulences. Le livre « Abusés » (éd. Temps Présent), qui compilait les témoignages de plusieurs victimes, vient d'être retiré de la vente à la demande de deux d'entre elles, qui accusent François Devaux de ne pas les...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi