Procès de R. Kelly : Jerhonda Pace, mineure au moment des faits, raconte l’horreur

·2 min de lecture

Le rappeur R.Kelly, star du Rn’B dans les années 90 comparaît devant le tribunal de New York depuis le 18 août. Il est accusé d’exploitation sexuelle de mineures, d’extorsion, d’enlèvement, de corruption et de travail forcé. Des faits qui se seraient produits de 1994 à 2018. Jerhonda Pace est la première à témoigner de ces violences.

« Nous parlons d’un prédateur », voilà les mots prononcés par la procureure Maria Cruz Melendez à l’ouverture du procès de R.Kelly. À 54 ans, l’artiste, acquitté en 2008 lors d’un procès pour pédopornographie, doit aujourd’hui répondre des accusations qui pèsent contre lui : exploitation sexuelle de mineures, extorsion, enlèvement, corruption et travail forcé. Plusieurs femmes dont des mineures au moment des faits, vont se succéder à la barre pour raconter l’enfer qu’elles ont vécu aux côtés du rappeur. La procureure a poursuivi son discours en désignant l’accusé comme « un homme qui, pendant des décennies, a utilisé sa célébrité, sa popularité et un réseau de personnes à sa disposition pour cibler, préparer et exploiter des jeunes filles, garçons et femmes pour satisfaire ses envies sexuelles ». Robert Sylvester Kelly, de son vrai nom, a décidé de plaider non-coupable. 

Le témoignage glaçant de Jerhonda Pace 

Jerhonda Pace était une adolescente de 16 ans au moment des faits, en dessous de l’âge de consentement aux Etats-Unis. Hier, la jeune femme de 28 ans s’est présentée à la barre pour raconter les abus dont elle accuse R.Kelly. Pendant 6 mois, la jeune fille mineure a eu des relations sexuelles avec le chanteur et les humiliations se sont succédées. En pleurs, elle a lu devant la cour des passages de son journal intime de l’époque. Elle raconte une journée où le chanteur l’a giflée, la jeune fille...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

Ce contenu peut également vous intéresser :

 A lire aussi 

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles