Procès de R. Kelly : nouveau témoignage accablant contre le rappeur

·1 min de lecture

Humiliations, avortement forcé et agressions sexuelles : une femme ayant vécu avec R. Kelly quand elle avait 17 ans raconte son calvaire devant la justice

Après Jerhonda Pace, une autre femme fait un témoignage glaçant dans le cadre du procès du rappeur R. Kelly. À 23 ans, la victime dont l’identité n’a pas été dévoilée a fait le récit de sa relation de cinq ans avec la star, accusée d’exploitation sexuelle de mineures, d’extorsion, d’enlèvement, de corruption et de travail forcé. Alors lycéenne et aspirante chanteuse, elle l’avait accompagné en tournée, pendant laquelle il lui a fait subir de nombreux abus. 

La femme, identifiée comme « Jane Doe », a déclaré avoir été victime de ces violences en 2015, alors qu’elle cherchait un mentor dans l’industrie de la musique. Mais l’adolescente se retrouve piégée au sein d’une « secte sexuelle abusive », selon la description des procureurs en charge du procès. Soumise à des règles instaurées par l’artiste auprès de ses « petites-amies », elle est régulièrement abusée. Comme cette fois où il la bat avec une chaussure ou lui transmet une maladie sexuelle, raconte-t-elle en pleurant. « Cet homme m'a volontairement transmis quelque chose qu'il savait qu'il avait », a-t-elle déclaré. « Il aurait pu contrôler la situation. » La jeune femme poursuit son témoignage avec plusieurs détails dérangeants. Comme avec d’autres femmes, R. Kelly lui dicte sa façon de s’habiller, ses relations et sa façon de faire ses besoins. Elle est régulièrement réprimandée, c’est-à-dire giflée ou isolée pendant des jours dans...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles