Procès Weinstein : Mimi Haleyi raconte son viol dans la chambre d’un des enfants du producteur

Margot Ruyter

C’était un témoignage très attendu. Mimi Haleyi, l’ex-assistante de production d’Harvey Weinstein a témoigné lundi 27 janvier devant la Cour suprême de New York. Elle a expliqué avoir été violée deux fois par l’ex-producteur, livrant des détails particulièrement glaçants.

En larmes, Mimi Haleyi a témoigné de son calvaire. L’ancienne assistante de production d’ Harvey Weinstein l’accuse de deux viols. Des faits corroborés devant la justice par l’ex-colocataire de Mimi Haleyi, Elizabeth Entin, et qui se seraient déroulés les 10 et 26 juillet 2006. 

Mimi Haleyi a raconté à la barre sa soirée du 10 juillet 2006. Une voiture, envoyée par le producteur, serait venue la récupérer à son domicile pour la conduire à l’appartement du millionnaire, à Soho, rapporte  « ABC ». Celle qui a aujourd’hui 42 ans a expliqué avoir eu une « conversation normale » avec lui avant qu’il ne « se précipite sur [elle], essayant de [l]’embrasser ». Ensuite, Mimi Haleyi a certifié qu’Harvey Weinstein l’aurait entraînée dans la chambre d’un de ses enfants, aux murs tapissés de « dessins ». Le producteur l’aurait poussée sur un lit « couvert de jouets », mentionne « CNN ». Mimi Haleyi a dévoilé avoir indiqué au producteur qu’elle avait ses règles, espérant « l’arrêter », a-t-elle rapporté. Cette remarque n’aurait pas freiné son employeur de l’époque. 

Interrogée sur son refus de porter plainte, Mimi Haleyi a répondu qu’« aller au commissariat n’était pas une option pour elle ». La jeune femme, alors travailleuse illégale aux États-Unis, craignait d’être expulsée. « Harvey Weinstein avait bien plus de pouvoir, d’argent et de relations. Je n’avais aucune chance », a-t-elle...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi