Produits anti-âge : quand commencer ? Réponses d'expert

Ride du lion, ride de la patte d’oie... Certaines femmes ont peur de voir apparaître ces rides trop tôt. De fait, très jeunes, elles adaptent leur routine beauté en troquant leur crème de jour habituelle contre un soin anti-rides. Une idée reçue explique qu’il ne faudrait pas les utiliser avant un certain âge. La raison ? Car la peau développerait une accoutumance aux actifs anti-âge et n’y répondrait plus une fois qu’elle en aurait vraiment besoin. "Cette idée reçue est fausse”, constate Pernelle Hourcade, Responsable Formation et Education Manager chez Codage. “Commencer ses soins anti-rides tôt ne présente aucun danger d’accoutumance”. L’experte explique tout de même qu’il n’y a aucun intérêt à commencer une routine anti-âge à 18 ans. “Chaque tranche de peau à son traitement adapté”. Ainsi, entre 20 et 25 ans, le mot-clé est l’hydratation : misez sur des soins à l’acide hyaluronique. “Si la peau est bien hydratée, elle est plus repulpée, mieux protégée contre les agressions extérieures, et aura donc tendance à vieillir moins vite”.

A quel âge commencer les soins anti-rides ?

“À 25 ans vous pouvez commencer à utiliser des produits préventifs anti-âge ou premières rides”, déclare l’experte. Ces soins contiendront des actifs adaptés comme des peptides (des molécules actives qui reconstruisent les cellules si elles sont abîmées), de l’algue verte, ou des vitamines antioxydantes. Les antioxydants jouent un rôle important dans la protection de la peau contre les radicaux libres, en partie responsables du vieillissement cutané. Les soins réalisés pour les peaux matures, eux, contiennent des actifs qui stimulent la régénération de la peau. “Sachez cependant qu’on ne peut pas empêcher la peau de vieillir, mais on peut l'accompagner afin qu’elle vieillisse mieux et moins rapidement.”

Merci à Pernelle Hourcade, Responsable Formation et Education Manager chez Codage.

À lire aussi :

⋙ 5 astuces anti-rides qui marchent vraiment

⋙ La "ride du texto" dans le cou : comment s'en débarrasser

(...) Cliquez ici pour voir la suite