Produits de blanchiment dentaire : 60 millions de consommateurs alerte sur leur manque d’efficacité et leur dangerosité

iStock / Aleksandr Rybalko

Nombreux sont ceux qui rêvent d’un sourire immaculé. Pour atteindre cet objectif, certains poussent la porte des cabinets dentaires, tandis que d’autres se laissent tenter par des produits promettant de retrouver des dents blanches rapidement et sans sortir de chez soi. Problème : ces derniers, en plus d’être potentiellement dangereux, sont bien souvent inefficaces et font de fausses promesses. C’est l’alerte lancée par 60 millions de consommateurs dans son hors-série paru le 8 septembre.

L’association de consommateurs rappelle que les produits de blanchiment dentaire ne respectent pas toujours la loi, qui impose une certaine concentration en peroxyde d’hydrogène, un produit qui permet d’oxyder les pigments colorés des dents et ainsi de les éclaircir.

Ainsi, l’Union européenne n’autorise pas ceux dont la concentration en peroxyde d’hydrogène est supérieure à 6 %. Par ailleurs, les chirurgiens-dentistes sont les seuls à avoir le droit d’utiliser des produits contenant de 0,1 à 6 % de peroxyde d’hydrogène ou de 0,3 à 16 % de peroxyde de carbamide.

Les produits de blanchiment dentaire que l’on retrouve en ligne ou dans les bars à sourire ne doivent donc pas dépasser une concentration de 0,1 % en ce qui concerne le peroxyde d’hydrogène et 0,3 % en ce qui concerne le carbamide.

Or, cette règle n’est pas toujours respectée : certains de ces produits dépassent la concentration autorisée, ce qui peut être nocif pour les dents. Les potentiels risques ? Une hypersensibilité dentaire ou encore (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite