Produits cosmétiques : offrez-vous un Beauty Lab !

Tout le monde n’a pas le temps, la patience ou le coup de main pour confectionner ses produits cosmétiques. Le robot qui le fait à votre place tombe à point nommé. 

On le sait : depuis quelques années, le consommateur est devenu très méfiant envers les cosmétiques, dont il aimerait contrôler la chaîne de production. Du coup, quelle meilleure solution que de fabriquer ses produits soi-même ? Selon une étude Kantar Worldpanel, 16,8 % des foyers français déclaraient en 2018 s’être déjà livrés à l’exercice. C’est dire si la tendance du « Do It Yourself » (DIY) est déjà bien installée.

Lire aussi:E-beauté : la cosmétique fait sa révolution

Au départ, ces appareils sophistiqués étaient surtout les attractions des marques pour animer leurs -boutiques, comme Ioma, une spécialiste de la robotique, qui possède, depuis 2014, Ioma Factory, capable de fabriquer à la demande 171 millions de crèmes différentes. Puis ont suivi Custom D.O.S.E de SkinCeuticals (aux Etats-Unis), qui délivre des sérums personnalisés aux actifs jusqu’ici non miscibles en dehors du produit usiné, et Teint Particulier de Lancôme, un mini-laboratoire à fond de teint. Et puis très vite, au cours des mêmes années, le dispositif investit le domicile du particulier, avec des modèles encore plus miniaturisés qui trouvent facilement leur place sur une étagère de salle de bains ou une table de chevet. Deux marques se distinguent : l’américaine Nu Skin avec AgeLOC Me, un distributeur de soins livré avec plusieurs cartouches de sérum et de crème, et la start-up française Romy, qui propose le premier système avec des ingrédients encapsulés, inspiré des machines à café. Les deux modèles sont reliés à une application mobile qui réalise un diagnostic de peau, anticipe les besoins de l’épiderme et délivre, de manière personnalisée, les doses de crème pour la journée. Mais encore d’avant-garde, ils sont vendus très chers.

Lire(...)


Lire la suite sur Paris Match