Prostitution des mineures : comment l'Etat compte-t-il agir ?

·1 min de lecture

Le 12 juillet 2021, le ministère des solidarités et de la santé publiait un long rapport sur la prostitution des mineurs en France. Il y est détaillé le profil des vitimes, des clients, les mécanismes des réseaux de prostitution, ainsi qu'une série de propositions pour mettre en place un plan national de lutte contre la prostitution des mineurs, dont les annonces officielles pourraient être formulées à l'automne prochain.

Il n'existe pas actuellement de chiffrage précis des mineurs prostitués en France, qui gardera toujours "un chiffre noir", entame le rapport. Mais d'après les données communiquées par le secteur associatif, cela pourrait être estimé en 7 000 et 10 000, notamment dans les outre-mers, mais aussi en métropole. Cela dit, selon les quelques données disponibles, notamment grâce au Service statistique ministériel de la sécurité intérieure (SSMSI), le nombre de mineures victimes de proxénétisme est croissant. En 2020, il serait 70% plus élevé qu'il y a 5 ans. Il a atteint 4 00 personnes, contre 116 en 2016.

En France, il s'exprime surtout par "du proxénétisme de cité" dans les grandes agglomérations, et concerne principalement des "jeunes filles de 15 à 17 ans, vulnérables, provenant de tous les milieux sociaux et qui ont des difficultés à prendre conscience de leur statut de victimes". Le nombre d'affaires de proxénétisme de cité est passé de 21 en 2015 à 48 en 2016, à 159 en 2020, soit une progression de + 87% en cinq ans.

Sensibiliser,

(...)

Lire la suite sur Topsante.com

On donne encore trop de médicaments aux enfants de moins de 6 ans
Covid-19 : qu'est-ce que le syndrome inflammatoire multi-systémique (PIMS) de l’enfant ?
Bilan d'infertilité : comment ça se passe ?
Vrai/faux sur l'alimentation pendant la grossesse
La violence éducative contre les enfants est inefficace (et dangereuse à long terme)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles