Comment protéger les abeilles à son niveau ?

·2 min de lecture

Les abeilles seraient-elles les meilleures amies de l'homme ? Alors que la journée mondiale est prévue le 20 mai prochain, il n'a jamais été aussi urgent de les protéger. Bonne nouvelle : les marques cosmétiques s'y mettent. Et nous aussi. 

On ne compte plus les bénéfices du miel, l'un des premiers médicaments naturels. Il est antibactérien et cicatrisant, il nettoie les plaies, atténue les cicatrices, sublime les chevelures, fait office d'antiâge ou de baume multisecours… Sa texture onctueuse en a fait un classique de la cosmétique, utilisé par les maisons depuis bien longtemps. Elles sont d'ailleurs nombreuses à s'activer pour la préservation des abeilles. Guerlain, par exemple, s'engage à travers un partenariat avec l'Unesco et l'Observatoire français d'apidologie pour former des femmes apicultrices dans le monde. Le but ? D'ici à 2025, installer 2 500 ruches au cœur de 25 réserves de biosphère de l'Unesco. La maison a aussi fondé la Bee School, afin de sensibiliser les enfants à la cause. Et, cerise sur le pot de miel, du 20 au 22 mai, elle reversera 20 % de ses ventes mondiales et 20 euros pour chaque repost sur Instagram au fonds Guerlain for Bees Conservation Program. Elle lance aussi un projet pour planter des fleurs mellifères (qui produisent le nectar dont se nourrissent les abeilles). Bref, les idées ne manquent pas. La maison Ballot-Flurin, créée par l'apicultrice Catherine Ballot-Flurin, a pour vocation première de recréer un monde favorable aux abeilles, avec un réseau de 80 apiculteurs. La fondatrice a créé le label L'Apiculture DOUCE, afin d'apprendre à récolter le miel sans tuer les abeilles ni les faire souffrir. Dans les années 1970, elle a rédigé le...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles