"Protéger les autres acteurs" : Olivia Wilde révèle pourquoi elle a écarté Shia LaBeouf de son long-métrage

C’est peut-être l’un des films les plus attendus du mois de septembre. Mais aussi celui dont les acteurs font couler le plus d’encre. Don’t worry darling, le long-métrage de et avec Olivia Wilde sort le 21 septembre au cinéma. Ce thriller qui raconte la vie d’une communauté californienne dans les années 1950 du point de vue d’une femme au foyer jouée par Florence Pugh aurait pu être bien différent. Le rôle principal masculin est aujourd'hui tenu par Harry Styles, mais c’est le controversé Shia LaBeouf qui était censé donner la réplique à Pugh, au départ. Dans une interview pour Variety, Olivia Wilde explique qu’elle a préféré l’écarter du projet pour "protéger les autres acteurs".

"Je le dis en tant qu’admiratrice de son travail. Mais son processus ne correspondait pas à ce que je demande dans mes productions. En quelque sorte, il dégageait une énergie combative, et je ne crois pas que cela mène aux meilleures performances", explique la réalisatrice.

Au contraire, Olivia Wilde était partisane d’une ambiance plus bienveillante pour ses acteur·ices. Shia LaBeouf a donc été poussé vers la sortie dès le début du tournage, en 2020, et Harry Styles, que Wilde voulait déjà caster pour le rôle mais qui n'était alors pas disponible, a été rappelé – à la faveur de l’annulation de sa tournée pour cause de Covid.

Sur le même sujet ⋙ "Libérez ces putains de mamelons" : Florence Pugh fustige le bodyshaming dont elle est victimeHarry Styles dénonce les accusations de queerbaiting dont il est (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le leader du groupe Arcade Fire visé par quatre accusations d'agressions sexuelles et de comportements déplacés
Les 10 activités à faire en Wallonie, le poumon vert de la Belgique
Accusée de plagiat, Taylor Swift se retrouve une nouvelle fois dans la tourmente
Demi Lovato conseille aux jeunes artistes de profiter de leur adolescence : “C’est plus important qu’une carrière”
"Je vis dans la peur chaque jour" : Vanessa Bryant craint la diffusion de photos du crash ayant tué son époux et sa fille