Protocole autour du décès du prince Philip : annonce, funérailles, deuil national

Elodie Petit
·1 min de lecture

Le Royaume-Uni est en deuil. Le duc d’Edimbourg, mari de la reine d’Angleterre, est décédé ce vendredi matin. Entre annonce et deuil, quel protocole a été mis en place ?

Un peu après 13 heures, le monde apprenait la mort du prince Philip, époux d’Elisabeth II depuis soixante-treize ans. « C’est avec une grande tristesse que Sa Majesté la reine annonce la mort de son mari bien-aimé, Son Altesse Royale le prince Philip, duc d’Edimbourg. Son Altesse Royale est partie paisiblement ce matin au château de Windsor. »

 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par The Royal Family (@theroyalfamily)

Une annonce dans les règles du protocole, puisqu’à son âge avancé, 99 ans, le palais de Kensington savait précisément comment se déroulerait ce jour particulier. Une fois la famille prévenue, c’est au tour du Lord Chambellan, l'homme à la tête de la cour, d’être alerté. Puis, il informe le Premier ministre, Boris Johnson. Enfin, un communiqué de presse est envoyé aux deux principaux organes de presse britannique, la BBC et Press Association, qui doivent publier l’information en même temps.

Lire aussi >> Elisabeth II et le prince Philip, les inséparables

Le corps diplomatique, les ambassades, sont alors mis au courant, ainsi que les gouverneurs des pays du Commonwealth, qui ont donc la reine pour monarque.

Dans les minutes qui ont suivi l’annonce, deux officiels ont placé un chevalet devant les grilles du palais de Buckingham avec le bulletin annonçant la disparition du prince Philip. Tous les drapeaux du pays sont mis en berne, à l’exception de celui de la famille...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi