Protocole sanitaire renforcé pour le retour en classe des écoliers

ELLE avec AFP
·1 min de lecture

Après trois semaines de fermeture, les écoles primaires et maternelles rouvrent leurs portes ce lundi. Pour tenter de ne pas aggraver l’épidémie du Covid-19, le gouvernement mise sur un protocole sanitaire strict. L’objectif ? Tenir dix semaines, jusqu’à la fin de l’année scolaire.  

Après trois semaines de fermeture de l'ensemble des établissements scolaires pour lutter contre l'épidémie de Covid-19, le gouvernement a décidé de maintenir son calendrier : rentrée ce lundi pour les écoliers, tandis que collégiens et lycéens reprennent en distanciel jusqu'au 3 mai, date à laquelle ils pourront retourner dans leurs établissements, souvent en demi-jauge. Alors que la situation sanitaire s’améliore très timidement, Jean-Michel Blanquer, le ministre de l’Éducation nationale, a martelé dimanche sur LCI qu’il était « essentiel de faire revenir à l'école les enfants », estimant que l'institution n'est « pas responsable en soi de l'épidémie » et que les établissements scolaires sont des lieux « où on respecte plus les gestes barrières » qu'ailleurs. Pour ne pas aggraver la dynamique de l’épidémie, le gouvernement mise sur un protocole sanitaire renforcé. 

Lire aussi >> Covid-19 : « Je suis personne à risque et parent d'ado : le lycée est la seule faille dans ma bulle sanitaire »

Fermeture des classes dès le premier cas chez les élèves  

Comme avant les vacances, une classe sera fermée dès la détection d'un premier cas de contamination au Covid-19 parmi les élèves, pour une durée de sept jours, dès le lendemain de la confirmation de la contamination.  

« C'est un protocole vraiment très sévère qui va forcément amener à un nombre non négligeable de fermetures de classes », a reconnu Jean-Michel Blanquer,...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi