Publicité

PSG: Al-Khelaïfi réélu à la tête de l'ECA, le 'syndicat' des clubs européens

PSG: Al-Khelaïfi réélu à la tête de l'ECA, le 'syndicat' des clubs européens

Nasser Al-Khelaïfi rempile. Le patron du Paris Saint-Germain a été réélu ce jeudi pour quatre ans à la tête de la puissante Association européenne des clubs (ECA), qu'il dirige depuis l'échec en avril 2021 du projet de Super Ligue privée.

Considéré comme l'un des hommes les plus influents du football européen, le Qatarien de 49 ans, également patron du groupe beIN Media, a été du même coup reconduit au conseil exécutif de l'UEFA, où il siège depuis 2019 et dont il occupe la vice-présidence.

"On a réalisé un tel chemin sur le dernier cycle. Il y a eu une énorme avancée dans le rôle que les clubs jouent dans les décisions qui forgent le football européen de clubs", a-t-il déclaré en conclusion de la 30e assemblée générale de l'ECA à Berlin, selon un communiqué.

Al Khelaïfi avait ravi la présidence à Andrea Agnelli en 2021

Déjà ministre qatarien sans portefeuille, homme-clé de la candidature du pays à l'organisation du Mondial-2022, président du PSG et, avec beIN, d'un géant des droits TV, le dirigeant avait encore gagné en envergure à la faveur de la tempête de la Super Ligue, qui avait failli faire imploser le foot européen au printemps 2021.

Le PSG - tout comme le Bayern Munich - avait refusé de se joindre aux 12 clubs qui tentaient de monter une lucrative ligue privée, et Nasser Al-Khelaïfi avait ravi la présidence de l'ECA à Andrea Agnelli, patron de la Juventus Turin et chef de file des mutins.

Depuis, il a contribué à avaliser au printemps 2022 la nouvelle formule des trois compétitions européennes de clubs, qui remplaceront à partir de 2024-25 leur phase de poules par un mini-championnat, et dont l'ECA et l'UEFA cogèrent les recettes.

Enfin, l'ECA a réformé sa gouvernance pour faire plus de place aux clubs non qualifiés pour les compétitions européennes et s'est rapprochée de la Fifa, par un accord lui permettant d'influer sur le calendrier international et les périodes de libération des joueurs.

Article original publié sur RMC Sport