Le PSG concède le nul contre Benfica en Ligue des champions

Lionel Messi et le PSG n'ont pas réussi à tromper la vigilance d'Odisseas Vlachodimos une seconde fois. (P. Lahalle/L'Équipe)

Devant au score après un bijou collectif conclu par Lionel Messi, le PSG a été rejoint juste avant la pause par Benfica mercredi soir sur un but contre-son-camp de Danilo Pereira (1-1).

Le match : 1-1


Invaincus après les deux premières journées de Ligue des champions, le PSG et Benfica ne sont pas parvenus à se départager ce mercredi soir à l'Estádio da Luz (1-1). Les deux équipes se retrouveront dans six jours au Parc des Princes pour tenter une nouvelle fois de définir un seul et unique leader dans ce groupe H.

lire aussi


Le film de Benfica-PSG

D'entrée, les Parisiens ont été pressés très haut, concédant petit à petit le ballon au profit des Lisboètes. Mais aussi le monopole des occasions. Ainsi, c'est Gonçalo Ramos, lancé dans la profondeur, qui a lancé les hostilités en forçant Gianluigi Donnarumma à venir à sa rencontre (8e). Après une nouvelle tentative de l'avant-centre des Aigles (14e), ce fut au tour de David Neres d'obliger le gardien italien à s'employer pour détourner en corner une frappe puissante un peu excentrée dans la surface (18e).

Dominé, le PSG a pourtant ouvert le score sur sa première occasion. Et quel but ! À la conclusion d'un enchaînement à trois avec Kylian Mbappé et Neymar, Lionel Messi a envoyé une superbe frappe enroulée sans contrôle dans les filets d'Odisseas Vlachodimos. De retour dans le match après cette réalisation contre le cours du jeu, les Parisiens sont retombés dans leur travers en fin de première période. Après une nouvelle parade à bout portant face au jeune Antonio Silva (37e), Donnarumma s'est finalement incliné sur un centre d'Enzo Fernandez repris par... Danilo Pereira (41e, csc).

lire aussi


Classement/résultats du groupe H

Repris au score logiquement par les Portugais, les Parisiens auraient pu (dû ?) tout de même finir ce premier acte en supériorité numérique à la suite d'une faute grossière de Fernandez sur la cheville de Marco Verratti pour laquelle il n'a reçu qu'un carton jaune. Au retour des vestiaires, le PSG est revenu avec de meilleures intentions. Quatre minutes après le coup d'envoi de la deuxième période, Neymar, au rebond d'une volée de Hakimi repoussée par Vlachodimos, a trouvé la barre en effectuant une bicyclette (49e). À l'instar de Donnarumma en première période, le portier grec a sauvé les siens à plusieurs reprises lors de la seconde, à l'image de ce tir de Mbappé qui filait dans la lucarne opposée (69e).

Galtier : « Benfica nous a mis en difficulté »


Le joueur : Ramos à la peine


Titularisé sur le côté droit de la défense à 3 du PSG, l'ultra-expérimenté Sergio Ramos a souffert face au pressing très haut des Portugais. En début de partie, l'Espagnol a commis quelques erreurs à l'image de cette tentative de renversement vers Danilo Pereira, qui a fini en corner. Mais l'action la plus parlante pour illustrer les difficultés de l'ancien du Real ce mercredi soir est ce rush solitaire de Rafa Silva en fin de partie, à l'issue duquel le milieu offensif portugais, rentré en force dans la surface parisienne, a buté sur Donnarumma.