PSG: Dembélé, Kolo Muani, Hakimi et Kurzawa s'excusent après les chants insultants visant les Marseillais après le Classique

PSG: Dembélé, Kolo Muani, Hakimi et Kurzawa s'excusent après les chants insultants visant les Marseillais après le Classique

Layvin Kurzawa, Ousmane Dembélé, Randal Kolo Muani et Achraf Hakimi se sont excusés sur leurs réseaux sociaux ce dimanche des chants insultants à l'égard des Marseillais, qu'ils ont entonnés à l'issue du Classique le dimanche 24 septembre (victoire 4-0). Tous ont été convoqués par la commission de discipline de la LFP le 5 octobre prochain.

"Nous regrettons sincèrement"

"Merci à tous nos supporters d’avoir été présents hier encore à Clermont. Déçus du résultat mais fiers de pouvoir toujours compter sur vous. Il y a une semaine nous fêtions tous ensemble au Parc des Princes notre belle victoire dans le Classique. Après le match, nous nous sommes laissés emporter par l’euphorie. Nous sommes bien conscients de l’impact de nos gestes et de nos mots vis à vis du public, notamment des plus jeunes qui rêvent devant un match de foot", écrivent-ils dans un communiqué commun.

"Nous regrettons sincèrement des paroles que nous n’aurions pas dû tenir et souhaitons présenter nos excuses. A l’avenir, nous ferons tout pour respecter plus encore notre devoir d’exemplarité. Nous vous attendons toujours aussi nombreux mercredi, à Newcastle. Allez Paris!", conclut les quatres joueurs.

Convoqués par la commission de discipline mercredi

La commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP) avait annoncé mercredi se saisir des chants insultants des joueurs parisiens après la victoire face à l'Olympique de Marseille, dimanche dernier (victoire 4-0). "Saisie par les rapports du délégué du match et compte tenu de la nature des propos", l'instance a décidé de convoquer Achraf Hakimi, Layvin Kurzawa, Ousmane Dembélé et Randal Kolo Muani à la prochaine session de la commission, prévue le 5 octobre prochain à 18 heures.

Dans une vidéo relayée sur les réseaux sociaux, on pouvait entendre ces quatres joueurs lancer, hilares, des "Marseillais, n… ta mère", tandis que Warren Zaïre-Emery dirigait lui au microphone un chant victorieux face à la tribune Auteuil.

Article original publié sur RMC Sport