Publicité

PSG-OM: Kurzawa, Dembélé, Kolo Muani et Hakimi ont insulté les Marseillais après le choc

PSG-OM: Kurzawa, Dembélé, Kolo Muani et Hakimi ont insulté les Marseillais après le choc

Une communion comme le Parc des Princes n’en avait plus vécu depuis longtemps. Les joueurs du PSG ont longuement célébré avec les ultras leur large victoire face à l’OM (4-0), dimanche en clôture de la sixième journée de Ligue 1. Encore étincelant au milieu, le jeune Warren Zaïre-Emery (17 ans) a pris le mégaphone pour reprendre le chant bien connu dans la tribune Auteuil: "Paris SG, tous ensemble on chantera, cet amour qu’on a pour toi, qui ne cessera jamais…"

>> Ligue 1: revivez PSG-OM (4-0)

Taiwo avait été suspendu un match pour des insultes contre le PSG

Il a emmené avec lui tout le stade mais aussi ses coéquipiers en feu et des jeunes ramasseurs de balle. Certains joueurs se sont même laissés emporter à adressant des insultes en direction des Marseillais. Entre deux refrains, Layvin Kurzawa, Ousmane Dembélé et Randal Kolo Muani ont lancé, hilares, des "Marseillais, n… ta mère", comme le montrent les images diffusées sur Free Ligue 1, détenteur des droits digitaux du championnat de France.

Ils ont récidivé à plusieurs reprises avant d’être, semble-t-il, rejoint par Achraf Hakimi mais aussi certains ramasseurs de balle. Ce n’est pas la première fois que des joueurs insultent le grand rival en marge de l’hostilité entre le PSG et l’OM. En 2011, le défenseur Taye Taiwo avait célébré le sacre de l’OM en Coupe de la Ligue face à… Montpellier en reprenant un chant insultant contre le PSG avec les supporters ("Les Marseillais montent à Paris pour enc... le PSG"). Il s’était excusé quelques jours en plaidant une mauvaise compréhension des paroles. Le Nigérian avait finalement été suspendu un match et avait écopé d'une amende de 20.000 euros.

Les dernières confrontations entre les deux clubs donnent régulièrement lieu à des chambrages des deux camps. En septembre 2020, Dimitri Payet avait bien célébré le premier succès en neuf ans de Marseille à Paris en exécutant quelques pas chambreurs sur la pelouse du Parc des Princes. Il avait ensuite publié un montage sur les réseaux sociaux avec Neymar comme chien d’Alvaro (accusé ce soir-là d’avoir proféré des insultes racistes contre le Brésilien). Cinq mois plus tard, Layvin Kurzawa et Leandro Paredes lui avaient répondu après le succès parisien au Vélodrome (0-2).

Article original publié sur RMC Sport