PSG : Pour sa révolution, Al-Khelaïfi reçoit une nouvelle réponse

Depuis quelques semaines, le ton est monté entre Nasser Al-Khelaïfi et la Mairie de Paris. En cause, le Parc des Princes que le PSG souhaite racheter afin de devenir propriétaire de son stade et effectuer des travaux pour l’agrandir et le moderniser. Mais les deux parties divergent sur le prix. Emmanuel Grégoire, premier adjoint à la Mairie, a une nouvelle fois évoqué ce dossier.

Visiblement agacé par la lenteur des négociations pour le Parc des Princes, Nasser Al-Khelaïfi a récemment jeté un pavé dans la mare en assurant qu'il souhaitait un autre stade pour le PSG. Un moyen de mettre la pression sur la Mairie de Paris qui se montre très exigeante pour la vente de l'enceinte de la Porte de Saint-Cloud. Emmanuel Grégoire, premier adjoint d'Anne Hidlago, fait d'ailleurs le point sur ce dossier.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

«Ce n’est pas une question simple»

« Le Parc est-il à vendre ? Ce n’est pas une question simple. Nous n’avons jamais exclu de vendre le Parc. Nous voulons à tout prix que le PSG reste au Parc. C’est une histoire intimement liée. Nous avons besoin du club à Paris. C’est le club de la capitale et nous souhaitons qu’il le reste. La difficulté, c’est que la vente de biens publics répond à des contraintes juridiques très forte. Je crois que le président du PSG avait en tête ces contraintes, mais il les a un peu oubliées. Il faut d’abord…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com