Psoriasis : 2 personnes sur 3 touchées par cette maladie, redoutent l’été

©Getty Images / AsiaVision

La canicule est présente en France depuis quelque temps. Une forte chaleur difficile à supporter d’autant plus pour les personnes atteintes de maladies de la peau comme le psoriasis. L’été devient alors une véritable source d’angoisse pour elles. Décryptage.

La France fait face depuis quelques jours à la canicule. Les températures explosent désormais. D’ailleurs, Météo France a placé, jeudi 16 juin, 25 départements en vigilance orange canicule et 12 en vigilance rouge canicule à partir de ce vendredi.

À lire aussi >> Canicule : ces étés qui ont battu des records de chaleur

Si ces fortes chaleurs sont difficiles à supporter, cela est encore plus compliqué pour les personnes atteintes de maladies de la peau, comme le psoriasis.

Le psoriasis, c’est quoi ?

Le psoriasis touche aujourd’hui, pas moins de 2,5 millions de Français d’après les données du laboratoire Janssen. Les plus touchés seraient la jeune génération, puisque la maladie se déclare vers l’âge de 15 à 25 ans. D’ailleurs, dans 30 % des cas, elle débute à l’âge de 20 ans. Le psoriasis est une maladie inflammatoire chronique de la peau. Elle se caractérise par des plaques rouges et des squames, lamelles de peau morte. Généralement, les lésions dues à la maladie sont présentes plus particulièrement sur les plis des articulations et sur le cuir chevelu.

L’été : la période que les personnes atteintes de psoriasis redoutent le plus

Le psoriasis peut provoquer une altération de la peau, mais aussi une fatigue permanente ainsi que des rhumatismes. Des symptômes handicapants qui peuvent l’être encore plus en période de fortes chaleurs estivales. D’après une étude menée par France Psoriasis et AbbVie, l’été...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles