La dépression post-série, cette tristesse infinie (et très sérieuse) quand votre saga est terminée

Katia Rimbert
Journaliste
La dépression post-série, cette tristesse infinie (et très sérieuse) quand votre saga est terminée

C’est une nostalgie qui se manifeste parfois lorsque votre franchise préférée est terminée… Et qu’il faut dire adieu aux personnages qui vous ont fait rêver. Un mal-être à ne pas prendre à la légère.

Vous avez déjà été dévasté après avoir visionné l’ultime épisode de votre série préférée ? Ou au bout du rouleau en fermant le dernier tome de l’histoire la plus épique que vous n’ayez jamais lue ? Ce sentiment, ce n’est pas juste un petit coup de mou parce que vous ne savez plus quoi faire de vos dimanches soirs mais un véritable blues reconnu par les psychologues.

Ma vie sans toi

Cela se traduit par une sensation de vide, comme si votre vie n’avait plus vraiment de sens et qu’il vous manquait quelque chose. Si ce phénomène s’appelle “dépression post-série”, il ne concerne pas uniquement les séries mais aussi les films ou les livres. En réalité, vous pouvez en être atteint après le visionnage ou la lecture d’une longue histoire : lorsque la trilogie qui a marqué votre adolescence s’arrête, que vous avez vu le dernier Star Wars (enfin bon, “dernier” tout est relatif, hein) ou que vous tournez la dernière page d’Harry Potter.

Et pour cause, vous avez dû dire au revoir aux personnages qui vous ont suivi pendant des jours/mois/années. Ça dépend si vous avez binge-watché un programme sur Netflix ou si vous avez suivi une saga depuis vos dix ans en attendant impatiemment le tome, la saison ou le volet suivant… Qui débarquait souvent douze mois plus tard. Dans le deuxième cas, vous avez grandi avec les protagonistes. Et surtout, ces derniers ont fait partie des grandes étapes de votre vie comme le passage de l’adolescence à l’âge adulte, un déménagement, le début d’une relation amoureuse ou encore l’arrivée d’un enfant. Alors forcément, le pouvoir d’identification à vos héros préférés a été décuplé et cela vous brise le coeur de les laisser partir.

Ce n’est qu’un au revoir

Certains psychologues se sont penchés sur la question et affirment que des “symptômes” sont caractéristiques de cette baisse de moral. Tout d’abord, il est impossible de vous plonger dans une autre oeuvre (votre cerveau est encore bloqué sur cette épopée qui vous a profondément marqué) et vous avez une envie irrésistible de la relire/revoir. Et surtout, vous vivez la chose comme une rupture ou un deuil.

Mais alors, comment fait-on pour passer à autre chose ? Selon les spécialistes, il ne faudrait pas enterrer la fiction qui vous a tant fait vibrer mais au contraire transmettre votre passion. Comment ? En la partageant, en la racontant, en la faisant connaître à des novices ou en en discutant avec des fans. Autre idée : parler avec des gens qui ressentent la même chose que vous pour extérioriser et finir par dire adieu à vos héros fétiches.

A LIRE AUSSI

> On regarde quoi sur Netflix au mois de janvier ?

> YOU : attention au stalker !

> EN IMAGES : les séries les plus attendues en 2019