Psycho : qu’est-ce que la méthode ONA, cette technique facile en 3 étapes pour réduire son stress ?

Pexels ©SHVETS production

L’ennui avec le stress - et ce ne sont pas les éternels angoissés qui diront le contraire - c’est qu’il a tendance à s’auto-alimenter : dès qu’il pointe le bout de son nez, à l’annonce d’une nouvelle ou devant la perspective d’une situation, notre cerveau s’emballe, aidé par la production d’adrénaline et de cortisol, les hormones du stress, et on se sent rapidement submergé‧es par une vague anxiogène. Mais s’il existait une technique qui puisse nous aider à prendre du recul pour faire descendre la pression d’un cran ? C’est en tout cas l’idée que défend le psychologue Steven C.Hayes, dans une interview pour Psychology Today repérée par Marie Claire. La méthode ONA, acronyme pour “Observe, Note, Allow” (“Observer, Noter, s’Autoriser”), consiste en un protocole en 3 temps facile à mettre en place.

Sueurs froides, sentiment d'oppression, difficulté à respirer : vous sentez le stress vous submerger, mais ne savez pas comment réussir à y faire face et à garder le contrôle. Pour le professeur de psychologie, il s’agit avant tout de ne pas se braquer et de savoir accueillir l’angoisse qui vous envahit. La méthode ONA commence ainsi par une phase d’observation, “comme une caméra capturant les évènements qui se déroulent devant vous”. Mettez votre esprit critique en pause et arrêtez-vous un instant pour vous concentrer sur les faits, et sur votre propre perception de ces faits. Il s’agit d’une phase un peu paradoxale, qui se veut la plus objective possible mais qui nécessite aussi une (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Qu'est-ce que le "kinkeeping", cette charge familiale qui pèse sur la santé mentale des femmes ?
Troubles de la santé mentale, douleurs, solitude : une étude dévoile les effets inquiétants de la procrastination
Troubles psychiatriques : les effets délétères du cancer sur la santé mentale des conjoints
Après le bruit blanc et le bruit rose, découvrez le bruit brun pour vous détendre et mieux dormir
Santé mentale : qu’est-ce que le "gaslighting intérieur" et pourquoi faut-il (vraiment) y remédier ?