Puberté : comment accompagner votre ado ?

·1 min de lecture

Puberté : inutile d'en parler trop tôt

Seins et poils qui poussent, voix en pleine mue et boutons qui éclosent sur des visages aux formes changeantes… Toutes ces modifications sont liées au profond bouleversement hormonal au terme duquel le corps passera du stade d'enfant à celui d'adulte. Partie la plus visible de cette transition, "même si c'est une période, assez ingrate, de perte de confiance en eux, les changements corporels se font assez naturellement", souligne Florence Millot, psychologue. Y préparer son enfant comme à la veille d'un marathon n'a pas grand sens. "L'enfant vit au temps présent et lui parler de puberté deux ou trois ans avant ne l'intéressera pas."

Il est en revanche utile de poser des jalons, "à l'âge du CP ou CE 1, en expliquant simplement, de façon documentaire, que le corps change selon les âges de la vie et que le sien changera aussi".

Des changements physiques, des changements de goût

Les modifications ne sont pas que physiques, "et, du point de vue de l'adolescent, ce sont ses émotions et changements de goûts, plus que ceux de son corps, qui l'intéressent, l'avis de ses pairs qui prime, avec l'envie de se démarquer de ses parents". Pas question d'aborder sa puberté de façon frontale, au risque de le gêner. Son intimité est à respecter absolument, sachant qu' "à cet âge, il ferme non seulement la porte de sa chambre, mais aussi celle “ de sa tête ”, ce qui normal et nécessaire".

La meilleure chose à faire : observer (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Bébés : cet hiver, l'épidémie de bronchiolite pourrait être plus sévère
Comment pratiquer l'haptonomie pendant la grossesse ?
Votre Santé Paris : Enfants-parents, comment éviter le stress de la rentrée ? (02/09)
Natalité : le nombre de naissances a finalement rejoint celui de 2020
Grossesse : les 6 ennemis de la fertilité

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles