Puis-je manger du soja si je suis enceinte ?

Boissons, crèmes desserts, tofu, tempeh, fèves edamames... Le soja s'est fait une place de choix dans notre alimentation. Il est toutefois soupçonné d'être un perturbateur endocrinien capable de perturber le système endocrinien et de favoriser certains cancers. Pendant la grossesse, on recommande donc de réduire drastiquement sa consommation. Quelles précautions prendre pour limiter les risques ? Réponses de Fiona Dumur, diététicienne-nutritionniste au CHRU de Lille et de Chloé Bernaud, diététicienne-nutritionniste spécialisée en périnatalité.

Qu'est-ce que le soja ? Quels sont ses intérêts nutritionnels ?

Le soja est consommé depuis des millénaires en Asie. En réalité, il s'agit de pousses d'haricot mungo, une légumineuse plébiscitée pour sa richesse en protéines végétales, mais aussi en fibres et en acides gras poly-insaturés qui contribuent à réduire le taux de cholestérol dans l'organisme.

Le soja contient aussi des polyphénols (isoflavones) qui ont des propriétés antioxydantes et "semblent avoir une action favorable sur les vaisseaux sanguins", indique l'IRBMS (source 1). Ces antioxydants renforcent la tonicité des vaisseaux et diminuent par conséquent le risque cardiovasculaire.

Enfin, il est riche en vitamine B9, ou acide folique, essentiel au bon développement du bébé à naître. Cette vitamine hydrosoluble permet en...

Lire la suite