Punaises de lit : morsures, impact psychologique… Les conseils d’un expert pour bien s'en protéger

Les punaises de lit sont de retour en force. Après une absence d’environ 70 ans, du fait de l’action de pesticides puissants comme le DDT, elles ont fait leur (ré)apparition dans les hôtels de luxe, les spas, les grands magasins, les métros, les cinémas et, bien sûr, les maisons.

Je suis entomologiste en santé publique et, dans le cadre de mon travail, j’ai étudié ces petits suceurs de sang allant jusqu’à les laisser se régaler de mes propres appendices au nom de la science… Personne n’aime avoir affaire à des punaises de lit – et il existe des moyens de minimiser le risque de s’y confronter.

La punaise de lit commune, Cimex lectularius, est un parasite de notre espèce depuis des milliers d’années. Historiquement, ces minuscules suceurs de sang étaient courants dans les habitations humaines du monde entier, donnant un véritable sens au vieux dicton qu’on trouve toujours par endroit : "Dors bien serré, ne laisse pas les punaises de lit te piquer"…

Elles avaient pratiquement disparu dans les pays en développement jusqu’au milieu des années 1990 – date à laquelle elles ont commencé à faire leur retour en raison de résistance, de la restriction ou de la disparition de certains pesticides, de changements dans les pratiques de lutte contre les parasites et de l’augmentation des voyages internationaux.

Dans de nombreuses régions du monde, ils sont désormais un important parasite urbain.

Les punaises de lit adultes, d'un brun-rougeâtre, mesurent quelque 5 mm. Elles sont de forme ovale (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles