Pyélonéphrite chez bébé : causes, symptômes, traitements, complications

La pyélonéphrite est une infection urinaire haute à prendre très au sérieux, puisqu'elle peut atteindre les reins.

Elle est le plus souvent causée par une bactérie appelée Escherichia coli (plus communément appelée E.coli) mais d'autres microbes comme les protéus ou l'entérocoque peuvent aussi provoquer son apparition. Ces derniers remontent du périnée à la vessie, et vont parfois jusqu'aux reins lorsque l'enfant souffre d'un reflux vésico-urétéral ou l'écoulement de ses urines est obstrué. Laurence Pernoud définit ce processus comme "le passage de l’urine à contre-courant, qui remonte de la vessie vers le rein par un ou les deux uretères", dans son livre J'élève mon enfant. Les garçons au prépuce étroit et aux adhérences étendues sont aussi plus touchés par la pyélonéphrite.

La pyélonéphrite touche le système urinaire, mais elle ne se voit pas toujours dans les urines du bébé. Certains symptômes non-urinaires peuvent mettre la puce à l'oreille : le bébé peut souffrir d'une fièvre peu élevée, intermittente, avec des frissons et prolongée, mais ce n'est pas systématique chez les nouveaux-nés. Il peut ne pas prendre de poids comme il se doit, être atteint d'une jaunisse persistante, avoir la diarrhée, être irritable, souffrir de douleurs abdominales. Du sang peut aussi être présent dans ses urines. Les mains et pieds de l'enfant atteint peuvent aussi être froids sans raison.

Des symptômes plus graves doivent alerter car le bébé pourrait souffrir d'une pyélonéphrite aiguë : des troubles (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles